Guide pour les débutants : le diable de manutention

chariot manutention professionnel
Découvrez la gamme de chariot pour vos travaux de manutention professionnel
août 14, 2018
Cartons de stockage
Cartons de stockage et matériel d’emballage
octobre 19, 2018
diable de manutention

Utilisé dans la plupart des secteurs d’activités, le diable de manutention est un matériel dont l’utilité n’est plus à démontrer. Comme son nom l’évoque, c’est un équipement qui favorise la manutention de charges plus ou moins lourdes, et qui par conséquent permet de gagner en temps, dans le déplacement d’objets, de colis ou de paquets. Il est toutefois un matériel qui présente des spécificités, en ce qui concerne ses critères de choix et ses déclinaisons. Afin de mieux appréhender ces différents paramètres, un tour d’horizon s’impose.

Ce que c’est que le diable !

diable de manutentionLe diable de manutention est un agencement métallique équipé de deux roues et d’une bavette à l’une de ses extrémités, de manière à former un angle avec le bas de la structure ; alors qu’à l’autre extrémité, au niveau de la partie supérieure, se trouvent les poignées de manutention. De manière générale, telle se présente un diable. La bavette encore appelée pelle, permet de poser la charge sur le matériel, et le reste de la structure de l’adosser. Une fois la pose faite, une légère inclinaison du diable de manutention vers l’arrière, permet de déplacer facilement l’ensemble.

Les différents modèles de diable

S’il est admis que dans la plupart des cas, ce type de chariot, pour déplacer un poids, fonctionne suivant le principe du levier, il faut dire qu’il en existe une grande diversité, selon les besoins. Ainsi, outre le modèle de diable classique, la version pliante est aussi disponible sur le marché et offre l’avantage d’un déplacement facile. C’est dire qu’il est possible de le plier, et de le mettre dans son véhicule. En plus de cette variante de diable de manutention, on compte également celle pour escalier, et d’autres matériels de transport de charge (en savoir plus sur mondandy.fr).

Comme son nom l’indique, ce chariot favorise le déplacement de charges lourdes dans les escaliers, avec plus d’équilibre et de stabilité, qu’un modèle classique ou pliant. Évidemment, la liste n’est pas limitative et intègre d’autres modèles qui se distinguent par leur praticité. Parmi elles, les diables rigides à bavette fixe, les diables rigides à bavette repliable, les diables porte-bouteille de gaz, les diables spécial meubles et machines et les diables pour revues.

Les principaux critères de choix d’un diable de manutention

Eu égard au large panel de propositions qu’offre le chariot de manutention, il importe de baser son choix sur des critères bien définis, essentiellement en fonction de l’usage à en faire ; c’est-à-dire selon le type de charges à déplacer. Dans cette logique, il faudra considérer prioritairement certains éléments.

La capacité de charges

Il va sans dire que c’est un paramètre important. Un chariot destiné au transport de packs d’eau ou de toute autre charge moins importante, ne pourra être très utile pour transporter par exemple un meuble, ou pour faire un déménagement. Inversement, il serait inopportun de se procurer un diable de manutention d’une importante capacité de charges, juste pour déplacer de petits colis. Il s’agit donc d’une question de besoin et de nécessité, selon la réelle destination du diable.

Dans la pratique, il est recommandé que l’outil de manutention soit chargé à hauteur de 80% de la charge indiquée par le fabricant, qui plus est lorsqu’il est destiné à un usage sur le long terme. Par ailleurs, dans le cas de l’utilisation d’un diable classique ou pliant dans un escalier, l’idéal serait de réduire de 50% sa capacité maximale, afin de préserver sa durée de vie, puisqu’en amont, il ne s’agit pas de sa réelle destination.

La hauteur des poignées

Elle importe aussi dans le choix d’un diable de manutention. Pour se prémunir des douleurs dans le dos, liées au déplacement d’objets trop lourds, il est préconisé de choisir un chariot de manutention dont la hauteur de poignées s’adapte à la taille de l’utilisateur. Ceci se comprend aisément dans la mesure où l’idée est de faciliter le déplacement d’une charge, tout en préservant l’intégrité de son dos.

Pour les personnes d’une taille inférieure ou égale à 1,85 m, un chariot d’une hauteur de poignées entre 115 et 120 cm serait l’idéal. Le plus important ici, est de pouvoir maintenir les manches lorsque le diable de manutention sera incliné. Toutefois, sur certaines structures pliantes, il est possible de régler la hauteur de poignées, pour un usage optimal.

Les roues

Leur importance se fera surtout remarquer selon le type de surface sur lequel le chariot sera utilisé, c’est-à-dire en interne ou à l’extérieur. Dans la plupart des cas, on distingue trois types de roues : celles à pneus gonflables, en caoutchouc, et en polyuréthane.

Les premières sont parfaites sur des surfaces planes, irrégulières ou humides, même si elles peuvent se percer facilement. Quant aux pneus en caoutchouc solide, ils sont particulièrement résistants et sont adaptés aux sols plats. Les roues en mousse polyuréthane elles, sont polyvalentes, pour une capacité de charge minime. Pour en savoir plus sur le diable de manutention, visitez ce site.